Articles avec le tag ‘Outils Conseil PME’

Vente par téléphone : Les 10 meilleures techniques de vente d’Appels sortants

Véritable combustible des ventes, l’appel sortant en formation vente par téléphone est une composante essentielle dans n’importe quelle stratégie de vente. Avec une préparation adéquate, les techniques de vente d’appels sortants ainsi que l’anxiété peuvent être minimisés et éventuellement éliminés.

Formation Vente par téléphone

Formation Vente par telephone

Les techniques présentées ici vous aideront à maximiser le bénéfice de chaque appel et à éviter de nombreux pièges.

Bâtir une base de données client

Le succès des ventes est largement dû à la création d’une grande base de données clients qui peut être relié à une analyse simple mais efficace de votre segmentation client. Cultiver de nouveaux clients tout en continuant à maintenir vos clients fidèles est la clé pour développer votre petite entreprise dans le temps.

Que vous soyez commercial par téléphone ou chef d’entreprise ou créateur d’entreprise, les appels sortants sont un élément essentiel dans la création d’une base de données pour générer des revenus et se faire connaitre.

Si votre petite entreprise attend patiemment une demande de devis grâce à des appels entrants, vous allez droit vers l’échec. Vous devez être capable en tant que petite entreprise ou que commercial de pouvoir établir une relation avec des clients potentiels afin de faciliter les objectifs de vente et de faire connaitre votre entreprise.

Les techniques suivantes peuvent aider à maximiser l’efficacité de chaque appel sortant tout en rendant l’ensemble du processus moins intimidant.

Préparation :

La première étape de lancement d’un appel sortant réussi est une préparation minutieuse. Cela inclut une compréhension complète des produits et services vendus ainsi que des informations sur les aspects importants de la société qui va être représentée. Si le vendeur n’a pas une connaissance suffisante du produit et du service, cela signe la fin de l’appel !

Identifier l’acheteur :

Quel est le décisionnaire ? A qui est destiné votre produit, service ? Qui prend la décision ? Dans des petites entreprises, c’est certainement le gérant, mais dans des entreprises type PME ou multinationales, cela peut être le responsable informatique, le responsable des ressources humaines… Tout dépend du produit et service que vous présentez. Pour ne pas repousser l’intérêt de votre interlocuteur à des semaines, des mois ou des années d’efforts inutiles, demandez-vous si vous parlerez à la bonne personne !

Eviter la discussion du prix :

Le premier but de l’appel sortant est d’établir une relation personnalisée avec le futur client et d’obtenir un rendez-vous. Ne discutez pas prix dès le premier appel, les informations concernant le produit, l’entreprise sont plus importants pour décrocher un rendez-vous avec le futur client. Privilégiez la discussion du prix ainsi que la qualité des produits, les caractéristiques et les avantages lors du rendez-vous en face à face.

Soyez ami ! : Rappelez-vous que chaque personne impliquée dans un appel sortant a la capacité de vous aider ou de vous gêner dans vos efforts. Restez proche de ces personnes qui peuvent vous ouvrir de nombreuses portes ! Si elles sont là, elles ont un rôle à jouer dans l’organisation. Ne sous estimez pas leur potentiel de décision.

Etablir un objectif minimum d’appels sortants par jour :

Qui aime faire des appels sortants ? Bien que parfois désagréable, c’est un aspect primordial dans le processus de vente. Ne trouvez pas régulièrement des excuses et des activités pour éviter les appels sortants ! Exiger une période de temps raisonnable ou un certain nombre d’appels sortants par jour. Cela permettra de créer une approche structuré dans votre procédure commerciale.

Mettre en place un plan d’appels sortants : Le script téléphonique est révolu ! Il faut personnaliser chaque appel ! Etablissez un plan pour vous rappeler des points importants et intégrer des données spécifiques concernant vos potentiels clients. Gardez un degré de spontanéité.

Posez des questions si nécessaire : Les questions sont stratégiquement placées, et sont destinées à mieux comprendre l’acheteur ou son entreprise. Elles peuvent également aider à mettre en place une stratégie pour le prochain appel ou rencontre personnelle. Cela devra inclure des questions relatives aux habitudes d’achats actuels ainsi que l’identification des problèmes que l’acheteur rencontre avec ses fournisseurs actuels.

La pratique de simulations de séances :

Pratiquer des Appels sortants avec un collaborateur peut aider à identifier et corriger les problèmes de compréhension tout en améliorant la présentation globale de l’appel. Privilégiez la formation vente par téléphone en double écoute !

Faites preuve de sensibilité :

La vente commence dès que le client dit Non ! Chaque réponse négative venant d’un prospect constitue une réponse positive venant du prospect suivant. Cela fait simplement partie de la profession de vente.

Mettre fin à l’appel correctement :

Remercier l’acheteur pour le temps qu’il a accordé et lui rappeler les rendez-vous avant de terminer l’appel.

Aurais-je des clients demain – ou comment trouver des clients ?

C’est une question que nous pouvons nous poser très souvent dans la journée en tant que  dirigeant de petite entreprise. Quand je dis qu’on se « pose » cette question, je veux dire plutôt qu’on s’interroge de manière névrosée et obsessive en se rongeant les ongles. En effet sans clients, il n’y a rien, il n’y a plus de business. J’ai peut-être des clients aujourd’hui, mais quand il m’arrive de me réveiller à 2 heures du matin et que je ne retrouve plus le sommeil je me pose la question suivante « est-ce que je vais en trouver demain ? ».

Qu’est-ce que vous pouvez faire alors pour avoir un peu plus de contrôle sur votre destinée ?

Aurais-je des clients demain ?

Aurais-je des clients demain ?

La toute première chose est que vous devez être certain aujourd’hui de satisfaire vos clients. De cette manière, ils  restent fidèles et ils vous apporteront de nouveaux clients. Le bouche à oreille reste l’un des meilleurs moyens de communication et il existe depuis que l’homme des cavernes a commencé a parlé!

Comment savoir alors si vos clients sont contents ? Demandez-leurs. Cela parait simple, n’est-ce pas, mais de nombreuses petites entreprises négligent de mener une quelque conque enquête de satisfaction client. Les enquêtes de satisfaction peuvent être aussi simples qu’une question à tous vos clients qu’une enquête en ligne plus détaillée. Dans les deux cas, cela est extrêmement simple à mettre en place. Même si vos clients ne répondent pas vous pouvez être sur qu’ils sont content d’être sollicité et de savoir que vous considérez avec importance leurs point de vue.

Que faire s’ils ne sont pas satisfaits ? Changez quelque chose pour résoudre le problème et dites-le à vos clients. Au lieu de vous sentir gêné et de vous rongez les ongles ou encore pire de donner l’impression aux clients que s’ils ne sont pas contents ils peuvent aller voir ailleurs, montrez leurs que vous les aimez ! Un client satisfait est votre meilleur ami dans vos recherches  de nouveaux clients.

Une fois, que vous avez gravi les étapes pour fidéliser vos clients, c’est le moment de sortir et de trouver de nouveaux clients. Bien sur, cela peut se faire de différentes façons. Commencez par des choses simples, efficaces, avec un budget optimisé pour votre petite entreprise. (Vous pouvez contacter des professionnels qui offrent des services « tout en un » pour tout type de structure pour aider à trouver de nouveaux clients).

Voici quelques idées simples et peu coûteuses.

Utilisez Internet. Si vous avez un site internet, trouvez des façons de l’optimiser et de le mettre régulièrement à jour. Pensez à lancer des campagnes spécifiques de marketing. Communiquez l’adresse de votre site aussi bien en interne qu’en externe.

Si vous n’avez pas encore un site internet, quelque soit votre type de business, vous avez besoin d’être présent dans le monde virtuel. Vous pouvez contacter des spécialistes qui peuvent vous offrir des services à moindre coûts et adaptés à votre petite entreprise pour vous faire connaitre.

Faites passer le mot ; Il existe des façons simples et rentables de communiquer à propos de votre affaire en utilisant des prospectus ou affiches.  D’abord réfléchissez bien au message que vous voulez faire passer. Mettez en avant votre différence, communiquez sur une idée, une valeur spécifique ou un avantage stratégique qui vous distingue de la concurrence. Limitez-vous à quelques phrases ou à un « slogan » qui met en avant ce message. Faites faire des photocopies de vos prospectus en petit format et demandez à vos voisins tenant des commerces de proximité, des restaurants et amis d’en afficher. Choisissez des endroits assez fréquentés pour cibler votre audience, les clients que vous souhaitez attirer.

Utilisez de simples affiches pour mettre en avant votre différence à l’intérieur et à l’extérieur de votre business. Définissez vos valeurs et mettez-les constamment en valeur de différentes façons.

Utilisez le téléphone et le mail. Une fois que vous avez un message et que vous savez qui vous voulez cibler, il n’y a rien de plus simple que de prendre le téléphone ou de vous connecter sur votre compte d’e-mail et de diffuser le message. Répéter sans cesse votre message et les gens commenceront à s’en rappeler. Faites une bonne impression dans chaque communication et quand les gens ont besoin de vos services ils se rappelleront de vous !

N’oubliez pas de demander à vos clients et à vos futures clients leurs coordonnées et construisez peu à peu une liste de personnes à emailer ou à téléphone quand vous avez une offre spéciale ou un événement à leur communiqué.

Vous voyez donc, quelque soit votre budget et votre niveau de connaissance, il y a toujours quelque chose que vous puissiez faire pour trouver de nouveaux clients.

11 façons de faire que la nouvelle année soit bénéfique à votre carrière !


N’attendez plus ! Conduisez le changement que vous avez voulu faire (espace de travail, organisation, force de vente, plan de commissionnement etc.…).

Ayez une stratégie ! Arrêtez tout ! Pensez ! Agissez ! Afin que la nouvelle année soit lancée, décider d’une stratégie claire à conduire.

Affrontez vos problèmes ! Pensez à ces collaborateurs ou à ces incidences qui ont perturbé le bon fonctionnement de votre affaire ou qui vous ont fait considérablement reculer. Soyez honnête envers vous-même et prenez les décisions qui s’imposent pour les éliminer !

Détaillez votre plan d’action ! Maintenant faites un plan d’action étape par étape pour conduire le changement désiré, pour développer votre stratégie et pour résoudre vos problèmes en entreprise.

Imaginez votre future ! Projetez-vous au même moment l’année prochaine ! Où aimerez-vous être ? Quels sont les objectifs que vous aimeriez atteindre ?

Externalisez, sous-traitez ! Entourez-vous des bonnes personnes. Trouvez de l’aide auprès d’un expert pour trouver des façons d’atteindre vos objectifs.

Prenez du recul ! Essayez de prendre un moment avant le début de l’année pour définir et connaitre la place de votre entreprise sur le marché concernant votre activité.

Pensez à la communication ! Posez-vous cette question. Quelles sont les différents moyens que j’ai pour communiquer (internet, social media, newsletters, campagne de téléprospection …) et quels sont les plus pertinents et efficaces que j’utilise pour faire connaitre mon entreprise ?

Posez-vous la question ! Est-ce que mon équipe sait ce dont elle a besoin pour savoir faire son job de la meilleure façon possible ? Diagnostic commercial offertQue puis-je faire pour améliorer les compétences de mes collaborateurs ?

Demandez votre cadeau ! The Business Vitamin Company vous offre un diagnostic commercial, gratuit et sans engagement, pour toute demande avant le 17 Janvier 2011 ! Profitez-en ! Exigez votre cadeau.

L’appréciation : une technique simple pour un maximum d’informations !

 
Méthode de questionnementVoici comment extraire un maximum d’informations à partir d’un simple constat !

Comment utilisez cette technique ?

En partant d’un fait, posez tout simplement la question « Et Alors ? » ; c’est-à dire quelles sont les implications de ce fait ? Continuer à reposer cette question jusqu’à ce que vous ayez une vision complète de toutes les explications possibles à ce fait.

Par exemple,

Fait : Mon employé est démotivé !

Et Alors ?

Il ne fera pas correctement son travail.

Et Alors ?

Les clients ne seront pas satisfaits et ils iront ailleurs.

Et Alors ?

Demandez-lui ce qui ne va pas et trouvez le moyen de le motiver si possible.

Bien qu’il soit possible d’arriver à cette conclusion en utilisant d’autres moyens, l’appréciation fournit un cadre de référence  dans lequel vous pouvez extraire rapidement et efficacement les informations souhaitées de manière fiable.

Répondre « Et alors » continuellement vous aide à extraire toute l’information importante relative à un fait.
 

Préparer une négociation Gagnant-Gagnant


Est-ce que vous avez parfois l’impression que les autres prennent l’avantage sur vous ?  Est-ce que vous avez déjà eu recours à l’agressivité pour obtenir gain de cause ? Est-ce que vous êtes dans un conflit perpétuel avec des gens dont vous avez besoin ? Si oui, il est probable que vous n’avez pas assez préparé votre négociation commerciale.Négociation

Une négociation ca s’organise !

Oui, la négociation est une démarche organisée. Cette préparation vous permet de pouvoir vous préparer à court terme ou à moyen terme, à anticiper, à agir et à réagir plus vite et de façon durable.

Une négociation gagnant-gagnant

Pour construire une relation durable avec vos clients, vos fournisseurs, votre personnel, il faut une  négociation Gagnant-Gagnant. Cela demande une recherche de solutions créatives donc une attitude orientée vers la coopération. C’est une négociation raisonné sur les intérêts. Chaque partie cherche le meilleur accord en se centrant sur les intérêts commun en jeu.

Voici les principaux points à étudier pour préparer une négociation :

  • Quels sont les intérêts en jeu ?

Les intérêts sont en général double : à la fois personnels et professionnel. Si vous gagnez dans la négociation vous allez atteindre vos objectifs dans le travail et vous allez aussi améliorer votre profil au sein de l’entreprise.

  • Quels sont les besoins ?

Il faut définir les éléments à demander ainsi que tous les autres points qu’il convient de négocier pour les clauses de contrat.

Si vous avez de nombreux éléments et vous n’arrivez pas à vous décidez des priorités, utilisez un  modèle d’analyse multicritères (en le téléchargeant dans notre bibliothèque de connaissances).

  • Quels sont les pouvoirs ?

Il faut décider du degré de dépendance de l’un sur l’autre en fonction des éléments qui peuvent être mis sur la table et que l’autre désire plus ou moins fortement à acquérir, de la capacité d’influence coopérative ou conflictuelle pour valoriser l’offre dans l’esprit de l’autre. Il faut accepter des concessions et avoir la capacité de modifier l’environnement en envisageant des contrats futurs par exemple…

  • Quels sont les objectifs ?

Il s’agit pour chaque élément ou option d’attribuer une valeur (souvent exprimée financièrement). Par exemple, l’élément « prix » peut avoir des options qui vont de 0 à 100€, l’élément « formation au produit » n’est pas négociable…

On accorde par la suite une note à chaque option en fonction de la satisfaction pour dégager quatre zones par option : une zone d’insatisfaction, une zone de faible satisfaction, une zone de bonne satisfaction et une zone de forte satisfaction.

  • Quel est la ME.SO.RE ?

Un contrat limite né de trois contraintes : juridique, stratégique et économique. Si le vendeur ne signe pas le contrat, il doit avoir un autre contrat ailleurs pour ne pas être trop sous la pression. C’est la Meilleure Solution de Repli qu’il aura ! (ME.SO.RE)

  • Trouvez une zone d’accord possible

Pendant la négociation ce qui satisfait l’un est insatisfaisant pour l’autre. Et, quand les parties sont relativement objectifs, la zone « acceptable » est sensiblement la même pour les deux parties.

Pour trouver une Zone d’Accord Possible gagnant-gagnant il est nécessaire de se recentrer sur les intérêts de chacun tout en respectant la qualité de la relation et en montrant que le conflit ne fait pas peur.

Il faut échanger ce qui a peu de valeur pour un partie (mais beaucoup de valeur pour l’autre) contre ce qui a beaucoup de valeur pour l’autre partie (mais peu de valeur pour l’autre).

  • Négocier l’organisation de la négociation

Une négociation démarre réellement dès que les détails logistiques sont organisés. Pensez à la durée de la réunion, aux pauses, aux limites. Où aura-t-elle lieu ? Est-ce que la pièce est bien disposée pour vous mettre à votre avantage ? Quels sont les personnes présentes ? Qui est responsable des procédures ?

(Vous pouvez retrouver le plan de préparation d’une négociation dans notre centre de téléchargement Outils Conseil).

L’accord mutuel gagnant-gagnant est l’objectif mutuel de toute vraie négociation. Chaque partie progressivement sort ses derniers atouts à travers ses dernières propositions surtout au dernier moment.  Les parties récapitulent tous les points et confirment par écrit les accords trouvés. Le texte commun est donc le départ et l’arrivée de la négociation.

SWOT : Découvrez de nouvelles opportunités !


L’analyse SWOT est un outil qui vous permet d’analyser et de comprendre les Forces, les Faiblesses,  les Opportunités et les Menaces auxquelles votre entreprise fait face.Analyse Stratégique

Dans un contexte business, l’analyse SWOT peut vous aider à mieux positionner votre entreprise sur une niche du marché dans lequel vous êtes présent.

Dans un contexte personnel, cette analyse peut vous aider à développer votre carrière professionnelle en prenant en compte vos véritables atouts, vos compétences et vos opportunités de succès.

La finalité de ce modèle est de définir la stratégie d’entreprise en déterminant les facteurs clés de succès à acquérir pour dépasser le niveau de rentabilité moyen du secteur où elle opère et en identifiant les compétences distinctives de l’entreprise face à ses concurrents.

Ce modèle peut servir aussi à créer une dynamique d’équipe en provoquant un effet  « brise glace » qui permettra de rassembler les troupes autour d’une problématique commune.

(Vous pouvez télécharger notre modèle gratuitement dans notre bibliothèque de connaissances et vous aidez des conseils ci-dessous pour remplir le document).

Voici quelques conseils pour renseigner les 4 grands domaines d’intérêt :

Les Forces :

  • Quels avantages possède votre entreprise ?
  • Que faite vous mieux que les autres ?
  • Avez-vous accès à des ressources uniques ou à faible coût ?
  • Quelles sont les forces que l’on remarque sur votre marché ?
  • Quelles sont les critères qui permettent d’obtenir la vente ?

Répondez à ces questions d’un point de vue interne à l’entreprise et du point de vue de clients et des acteurs présents sur le marché. Soyez réaliste ! Exemple : si  vos concurrents fournissent des produits de qualité, cela signifie que fournir des produits de qualité est un standard et non pas une force !  Si un concurrent s’installe dans votre zone de chalandise, il ne représente pas forcement une menace !

Les Faiblesses:

  • Qu’est ce que vous pouvez améliorer ?
  • Qu’est ce que vous devez éviter ?
  • Quelle faiblesse à t’on tendance à voir en vous ?
  • Quels sont les critères qui vous font perdre vos ventes ?

Répondez à ces questions d’un point de vue interne à l’entreprise et externe : Est-ce que les gens semblent percevoir des faiblesses que vous ne voyez pas ? Est-ce que vos concurrents font certaines choses meilleures que vous ? Soyez réaliste et affrontez toute vérité non plaisante le plus tôt possible.

Le s Opportunités :

  • Quelles sont les bonnes opportunités qui se présentent à vous ?
  • Quelles sont les tendances intéressantes dont vous êtes au courant ?

Des opportunités utiles peuvent provenir d’éléments tels que : un changement de technologie et marché sur une petite et large échelle, un changement dans les modes et les profils de consommation, des événements locaux etc.

Une approche intéressante pour trouver des opportunités est de revoir les forces et de vous demander si elles peuvent créer de nouvelles opportunités. Inversement, vous pouvez également revoir les faiblesses et vous demander est-ce que vous pourriez créer des opportunités en éliminant certaines.

Les Menaces :

  • Quelles sont les obstacles qui se présentent à vous ?
  • Que fait votre concurrence qui devrait vous inquiétez ?
  • Est-ce que les spécifications attendues de votre métier, produits, services changent ?
  • Est-ce qu’un changement de technologie peut bouleverser votre position ?
  • Est-ce que vous avez des créances douteuses ou des problèmes de trésorerie ?
  • Est-ce que l’une de vos faiblesses peut sérieusement menacer votre business ?

Prolonger cette analyse vous permettra d’identifier les solutions à mettre en place et à situer le problème dans son ensemble.

Les Forces et Les Faiblesses sont souvent internes à l’organisation alors que les Opportunités et les Menaces sont liées à des facteurs externes. Cette analyse ou diagnostic entreprise peut vous aider à vous concentrer sur vos forces, minimisez vos problèmes et profitez le mieux possible des opportunités qui s’offrent à vous.

Conseil : Si vous souhaitez mieux comprendre l’environnement externe dans lequel votre société opère afin d’obtenir plus d’informations sur les Opportunités et les Menaces, nous vous recommandons de compléter  l’analyse SWOT par l’analyse PESTEL.

Les fonctions de votre organisation travaillent-elles en harmonie ?


Comment faites-vous pour savoir si votre entreprise est bien positionnée pour atteindre les objectifs espérés ?

Il n’y a pas qu’une seule réponse et il existe différentes approches. L’approche la plus connue et qui a fait ses preuves dans les entreprises depuis une vingtaine d’années est le modèle des 7S de Mc Kinsey.Le modèle des 7S de Mc Kinsey

Ce modèle peut vous permettre d’améliorer la performance de l’entreprise, d’aligner les départements et les procédures pendant une restructuration, d’examiner les possibles effets d’une conduite de changement à venir et plus généralement il peut être appliqué à certains éléments  d’une équipe ou d’un projet.

 Voici à quoi ressemble ce modèle qui postule que tous les éléments sont interdépendants les uns des autres et indiquent qu’un changement à un effet sur tous les autres éléments.

Ce modèle peut donc servir à vous aider à identifier les éléments à réaligner pour améliorer la performance ou pour maintenir une cohésion pendant le changement.

Définissons spécifiquement chaque élément :

Stratégie :
Plan visant à maintenir et à construire un avantage compétitif au sein de la concurrence
Structure :
Façon dont l’organisation est structurée (qui reporte à qui ?)
Systèmes :
Activités journalières et procédures engagées par les équipes pour que le travail soit fait.
Valeurs partagées :
Valeurs essentielles de l’entreprise (culture et éthique d’entreprise)
Style :
Style de leadership employé
Staff ou l’équipe :
C’est-à-dire les employés et leurs capacités générales
Savoir-faire :
Compétences actuelles des employées travaillant dans l’entreprise.

Comment utilisez ce modèle ?

Vous pouvez utiliser le modèle 7S pour vous aider à analyser la situation actuelle (SA), pour envisager une situation future (SF) et identifier les écarts et les incohérences entre les 7 éléments du modèle.

Les bonnes questions à se poser

Voici quelques questions que vous devez évoquer afin de comprendre votre situation. Utilisez les réponses pour analyser votre situation actuelle (SA) et votre situation future (SF).

(Vous pouvez téléchargement gratuitement notre formulaire en cliquant ici).

  • Stratégie 

Quelle est notre stratégie ?
Comment comptons-nous atteindre nos objectifs ?
Comment faisons-nous face à la pression des concurrents ?
Comment nous adaptons-nous aux changements de la demande client ?
Comment la stratégie est revue en fonction des problèmes environnementaux ?

  • Structure 

Comment est structurée  l’entreprise /  l’équipe?
Quel est la hiérarchie ?
Comment les différents départements coordonnent leurs activités ?
Comment les membres de l’équipe s’organisent et se mettent d’accord ?
Est-ce que le processus de décision est centralisé ou décentralisé ? Est-ce la bonne décision ?
Ou sont les niveaux de communication ? Sont-ils implicites ou explicites ?

  • Systèmes 

Quel est le système principal qui fait fonctionner l’organisation ?
Comment les informations sont suivies et évalués ?
Quelles règles internes et procédures doivent utiliser l’équipe pour rester  vigilant ?

  • Valeurs partagées

Quelles sont les valeurs essentielles ?
Quel est la culture de l’entreprise et de l’équipe ?
A quel point les valeurs sont fortes ?
Quelles sont les valeurs fondamentales sur lesquelles l’entreprise a été construite ?

  • Style

Est-ce que le style de management / de leadership est participatif ?
A quel niveau d’efficacité est le leadership ?
Est-ce que les membres d’équipes sont dans une relation coopérative ou compétitive ?
Est-ce que ce sont de réels équipes ou juste des groupes individuels?

  • Equipe

Quelles responsabilités ou spécialisations sont représentés au sein de l’équipe ?
Quelles sont les fonctions non occupées ?
Y a-t-il des écarts dans les compétences attendues ?

  • Compétences

Quelles sont les plus fortes compétences représentées au sein de l’entreprise / de l’équipe ?
Y-a-t-il un écart important de compétences  entre les membres de l’équipe ?
Qu’est ce que l’entreprise / l’équipe est connue pour bien faire ?
Est-ce que les employées actuels ont la capacité de bien faire leur travail ?
Comment leurs compétences sont suivies et améliorés ?

Le modèle des 7S peut être appliqué à la plupart des organisations ou des équipes ayant un  problème d’efficacité. Si quelque chose au sein de votre entreprise ne fonctionne pas, vous avez des chances pour qu’il y ait une incohérence dans l’une des fonctions.

Une fois cette incohérence mise en avant, vous pouvez travaillez avec vos équipes pour résoudre cette incohérence et ainsi être de nouveau confiant pour atteindre vos objectifs.

Archives